Arts & sciences

Chercheurs, artistes, auteurs sont invités à entremêler leurs approches et leurs travaux…
Le Baïkal comme déclencheur.

Au-delà de la résidence en Sibérie, c’est tout un champ d’investigation que veut ouvrir le symposium. L’enjeu ? Conjuguer exigence et rigueur scientifique avec la sensibilité, l’émotion, la beauté, la création…

Dans cet esprit, plusieurs projets sont ainsi d’ores et déjà engagés, associant des disciplines variées : la musique, la géologie, l’ethnologie et l’anthropologie, la géographie, la limnologie, la poésie, la littérature, les arts culinaires, etc.

Comment construire des ponts entre des façons de lire le monde différentes ? Comment générer du savoir nouveau et des oeuvres originales en rassemblant plutôt qu’en cloisonnant ? Comment sensibiliser un large public aux grands enjeux de notre temps ?  Le symposium et les projets associés permettront peut-être, à leur façon, de contribuer à proposer une voie… 

Les projets engagés

Merci à tous les contributeurs, artistes, chercheurs, organisations publiques ou privées qui soutiennent la démarche, pour leur ouverture d’esprit, leur générosité et leur énergie.

Eveil à la géographie et à la création

Une oeuvre collective

Les enfants de grande section de l’école maternelle Simone Veil à Suresnes (92) ont découvert le lac Baïkal  en classe, et créeront une oeuvre collective que l’équipe a excposé sur les rives du lac lors de l’expédition.

Un agrandissement de la photo immortalisant le moment sera offerte à l’établissement, afin que les enfants voient leur travail sur site…

Les artistes/chercheurs impliqués :

Les enfants de l’école maternelle Simone Veil à Suresnes, la Direction de l’Ecole et toute l’équipe enseignante…

Musique

Création musicale originale

Baïkal, dispersion, incomplétude et mélancolie…
Création entremêlant musique originale, sons (enregistrement du lac et de la Nature), et mots.

Mélange original d’Electro-Rock saupoudré d’une touche de sonorités bouriates et russes… Trois Résidences de création ont déjà permis de composer une vingtaine de minutes de musique et une session de répétition fin Janvier 2020 a permis de préparer le concert présenté en Sibérie par les artistes musiciens impliqués dans le projet.

Dans le temps, le projet Baïkal Musique prendra plusieurs formes :

  • Un enregistrement (4 Titres) Fin 2020
  • Un spectacle vivant – entremêlant musique, son, photos, film, une création conçue pour être jouée dans différents type de lieux (théâtres, salles musique actuelle, festivals, lieux insolites, etc.). Tournée 2021/2022 ?
  • Un Album prévu en 2021

Artistes/chercheurs impliqués :

Clarisse Catarino (accordéon), Benoît Laur (Batterie, création sonore), Chloé Laum (réalisation), Jean-Laurent Cayzac (guitares/contrebasse) Christian Olivier (Têtes Raides) réal, Arnaud Viala ingénieur du son (Studio Encore Heureux), Charlotte Marchina, anthropologue à l’INALCO, spécialiste du monde russo-mongole et de la langue bouriate, Adrien Picquenot, Docteur en astrophysique, réalisateur du Clip Angara qui met en image un des titres du projet.

 

Mathématiques
existentielles

« Kristal Baïkal »

Oeuvre créée lors de la résidence au Baïkal, destinée à être présentée au public lors des expositions/événements Baïkal à venir.

Les artistes/chercheurs impliqués :

Laurent Derobert, art contemporain.


 
 
 

Totem, glace…

et Châteauneuf-du-Pape

Oeuvre créée lors de la résidence au Baïkal et destinée à être présentée au public lors des expositions/événements Baïkal à venir.

Les artistes/chercheurs impliqués :

Kirill Ukolov, art contemporain.


 
 
 

Installation

Voir au-delà…

En cours de finition, destinée à être expérimentée par le public lors des expositions/événements Baïkal à venir.

Préambule : La gamme de couleurs accessible à nos yeux ne représente qu’une petite partie du spectre de la lumière qui nous entoure. L’intensité de chacune de ces couleurs  (appelé le spectre de la lumière visible) peut être obtenu avec un prisme ou lorsque la lumière du soleil passe dans des gouttelettes d’eau créant un arc-en-ciel révélant alors les différentes couleurs de la lumière du soleil…

La lumière perçue par notre rétine possède seulement trois types de récepteurs de couleurs (respectivement sensibles au rouge, vert, bleu) et nous restons aveugles à tout autre gamme de lumières telles que l’infrarouge et l’ultra-violet.

Une caméra spécialement conçue pour le symposium Baïkal a permis de mesurer les couleurs (la colorimétrie d’une scène) avec bien plus de précision que l’oeil humain en embarquant 18 capteurs, chacun sensibles à une couleur particulière.

Nous l’avons appelée la caméra Baïkal :  sensible à des lumières invisibles à nos yeux car elle peut détecter les lumières infrarouges et ultra-violettes. A l’inverse des caméras classiques qui embarquent toujours une plus grande définition pour l’image (plus de pixels) mais avec seulement trois  capteurs couleurs (RVB), la caméra Baïkal ne fait pas d’image (elle possède 1 pixel) mais 18 canaux colorimétriques afin de produire un spectre.

En enregistrant un spectre par seconde, la caméra a permis ainsi de produire des films de la colorimétrie très fine des scènes filmées. Chaque couleur, associée à une fréquence, pourra aussi servir de partition musicale pour ré-interpréter une scène de vie au travers les lumières, visibles et invisibles, captées par la caméra ; les musiques invisibles.

Les artistes/chercheurs impliqués :

Fabio Acero astrophysicien, IRFU/CEA Saclay, Adrien Picquenot, Docteur en astrophysique.


 

Cinéma
Documentaire
de création

Oleg et le balai du chaman

Une équipe de tournage professionnelle a suivi l’expédition.
Les artistes/techniciens ont été impliqués à part entière
dans le projet dés le départ.

6 jours de Rush restituent paysages, ambiance et échanges entre artistes et scientifiques… entre les humains et le lac.

La vie, le Baïkal et le vivant, avant le Coronavirus.

Un documentaire de création à venir… 2021/2022

 

Les artistes/chercheurs impliqués :

Chloé Laumonier (Réalisation), Stanislas Cadéo (Chef opérateur), Alice Voisin, et toute l’équipe sibérienne.


 
 

photographie

Baïkal secret

Loin des carte postales, le photographe invité à contribuer à la résidence en Sibérie a capté son Baïkal et nous offre une vision personnelle et intime du lac.

Ces photographies seront présentées lors des événements, expositions à venir. 

 

Les artistes impliqués :

Daniel Nouraud, photographe


 
 

Conférences

Depuis les rives du lac gelé

Captation des 4 conférences scientifiques de vulgarisation
à destination du grand public – Mise en ligne open source des vidéos, notamment sur les plateformes de contenus numériques de l’INALCO.

En cours de montage.

 

Les scientifiques impliqués :

Charlotte Marchina, Julia Snegur, Adrien Picquenot, Olivier Bousquet.


 
 

Concert

Musique bouriate

Captation du concert d’Alexander Arkhincheev, artiste russe d’origine bouriate invité lors de la Résidence et spécialiste de la musique traditionnelle bouriato-mongole.

Inclus un morceau fusion avec les artistes français – 2020.

En cours de montage.

Les artistes impliqués :

Alexander Arkhincheev


 
 

Sciences
& sensible

 « Baïkal » : rift sentimental

Dans ce projet de livre, plusieurs chercheurs seront invités à témoigner de leur découverte du Baïkal, de leur rapport au lac, de l’importance qu’il a pu avoir dans leur recherche mais aussi et surtout dans leur vie de chercheur.

L’objectif est d’ouvrir un espace d’expression original. Dans cet optique, le symposium a rédigé une « Note de dé-cadrage a l’attention des auteurs-contributeurs de culture scientifique »…

Au-delà des articles scientifiques, des recettes originales créées par le Chef de cuisine Jean-Claude Altmayer invité de la résidence, des photos, des oeuvres d’art, des récits littéraires… viendront illustrer l’ouvrage.

En projet : 2021

Les artistes/chercheurs impliqués :

En cours…


 
 
 

Limnologie & Anthropologie

Carte impressioniste du Baïkal

Fusion de données – Entrelacer les données géographiques, géologiques, etc. avec les données anthropologiques de la région du lac afin de produire une carte représentant l’esprit du lieu…

En projet : 2021

Les artistes/chercheurs impliqués :

Un artiste designer travaillera avec Olivier Bousquet et Laurent Touchart, géographe limnologue à Université d’Orléans Laboratoire CEDETE
ainsi que Charlotte Marchina – INALCO.