Symposium trans-disciplinaire

Entrelaçant les univers, par delà les genres et les spécialités, le symposium « Baïkal » se donne pour objet de susciter le désir. Le désir de (re)tracer les liens qui se tissent entre les Hommes et la Terre, le désir de préserver la diversité et la beauté du monde.

Un foyer, une source d’inspiration : le Baïkal.

Dans toute ses dimensions extraordinaires, magiques, hors normes. Le lac Baïkal. Comme un déclencheur. Comme un point de départ. Comme une esquisse.

Une résidence réunissant artistes et scientifiques en Sibérie

Le projet débutera par une Résidence « Arts et Sciences » sur les rives du lac – six jours d’échanges, de travaux et de création, début Mars 2020.

Une démarche au long court

De cette expédition découleront des événements en France : conférences, concerts, publications, édition d’un ouvrage fusionnant réflexions, articles scientifiques et  œuvres d’art, etc.

En parallèle, au-delà de l’expédition elle-même, des projets Arts et Sciences impliquant des chercheurs, des auteurs et des artistes viendront enrichir le symposium dans le temps.

Des ambitions multiples et complémentaires
  • Promouvoir l’art, comme vecteur d’humanité et de respect. Soutenir les artistes en initiant des projets. Ouvrir un espace-temps pour faire éclore des œuvres originales.
  • Valoriser auprès du grand public des cultures peu et/ou mal connues qui ont beaucoup à nous apprendre.
  • Valoriser la recherche scientifique. Faire résonner Arts et Sciences et remettre de la poésie dans les discours scientifiques afin qu’ils créent des vocations.
  • Valoriser la mise en oeuvre concrète d’une démarche trans-disciplinaire dans la façon d’aborder un thème.
  • Valoriser l’échange trans-culturel, générer des rencontres informelles entre les mondes russes, bouriates et français. Utiliser la musique, langage universel, pour échanger et partager.
  • Sensibiliser à la beauté et la richesse de la Terre, à la nécessaire préservation d’un patrimoine unique, à la mise en oeuvre possible d’une forme de relation Homme/Nature plus durable…
Exigence, qualité, ouverture

Errance poétique et humaine à la rencontre de la Terre et des Hommes, ce symposium original se veut aussi informel qu’exigeant, aussi bien sur la nature des enjeux traités que sur la qualité des œuvres et des travaux produits.

La musique fera le lien entre les mondes.
Le Baïkal fera le lien entre les disciplines.
La poésie s’immiscera dans les discours scientifiques sans pour autant les corrompre.
Des rencontres, des œuvres et des récits s’élèveront.
Qu’il en résulte le désir de préserver la diversité et la beauté du monde.